Breadcrumb

L'Eifel et son eau : une nécessité pour les habitants et une attraction pour les touristes


Dans le Nord de l'Eifel, on peut compter sur deux choses : la sonnerie des cloches d'églises et la pluie. L'eau représente la vie, et en ces temps où même dans l'Eifel on connaît des périodes de sécheresse relativement longues et où les stratèges du tourisme axent leur publicité sur l'eau en tant que « cœur de compétence », on considère ce trésor mouillé sous un autre angle. Les 900 à 1 300 millimètres de précipitations annuelles sur les hauteurs de l'Eifel sont bénéfiques pour le sol et les habitants.

Ce n'est que très récemment que de nombreuses personnes de la région ont pris conscience de la valeur que l'eau de l'Eifel leur fournit directement à domicile, même pour les loisirs.

Le Nord de l'Eifel compte 15 grands lacs et réservoirs de barrages, sept rivières importantes serpentent vers les vallées. Mais justement en hiver, la Rur et d'autres rivières sont souvent imprévisibles et des pourvoyeurs de crue redoutés, c'est pourquoi la construction de barrages a commencé à partir de 1900. Le barrage de Schwammenauel sur la Rur fut construit entre 1934 et 1938 et agrandi à un volume de 205 millions de mètres cubes après 1952. La retenue (Obersee) eut comme conséquence de détruire la localité de Pleushütte, environ 100 familles perdirent leurs biens.

Le maître d'ouvrage de la Fédération de l'eau reçut le titre douteux de « bourreau de la ville d'Einruhr ».   On sait aujourd'hui que le barrage a apporté de l'aisance. La Rur est la rivière la plus romantique du nord de l'Eifel. Elle prend naissance dans les Fagnes de Wallonie, mais quelques kilomètres plus loin déjà, près du domaine de Reichenstein, la source pleine de tourbe trempée est devenue un impétueux torrent de moyenne montagne.

La Rur coule avec romantisme par la vieille ville de Monschau et, après de doux méandres dans les vallées de Hammer et Dedenborn, elle se jette dans un premier temps dans le lac à proximité dudit Pleushütte. Grâce au barrage, la ville d'Einruhr sur la rive opposée (aujourd'hui appelée « village au bord du lac ») bénéficia de conditions idéales pour évoluer vers une villégiature de premier ordre. La source thermale jaillit ici, et une calèche tirée par des chevaux fait la navette dans la vallée de l'Erkensruhr. Rurberg et Woffelsbach tirèrent également leur potentiel de développement du barrage sur la Rur.

Aujourd'hui, 2 500 voiliers sont amarrés aux pontons, et les bateaux de la société « Weiße Flotte » montrent l'Eifel sous ses meilleurs jours à des milliers de passagers. Le troisième week-end de juillet, ils sont à leur apogée et transforment, par des feux d’artifice extraordinaires, la surface de l'eau en une mer estivale de lumières à l'occasion de la fête populaire « Rursee in Flammen ». La forêt, l'eau et les rochers forment à chaque saison de fascinants tableaux et entraînent le visiteur dans un voyage reposant pour les sens et l'esprit. Les gens sont tout simplement attirés comme par magie.

En 1972, les localités de Simmerath, Kesternich, Einruhr, Erkensruhr, Rurberg, Woffelsbach, Dedenborn, Hammer, Steckenborn, Strauch, Rollesbroich, Huppenbroich, Eicherscheid et Lammersdorf furent réunies dans la commune de Simmerath. L'essor économique dû à la création de deux zones industrielles fut également suivi par une hausse de l'attractivité touristique de cette commune de 15 000 habitants. Une grande partie de la population tire aujourd'hui profit et ses revenus de ce développement. Le sentier de l'Eifelsteig passe en plein dans la commune, le parc national de l'Eifel s'étend jusqu'aux rives du lac de Rursee et le château de Vogelsang est tout proche. Cette constellation a contribué à faire de la région du lac de Rursee une destination de villégiature de premier plan et constitue sûrement une bonne base pour l'avenir. 

Kontakt

Gemeinde Simmerath
Rathausplatz 1
52152 Simmerath
Tel: +49 2473 607-0
Fax: +49 2473 607-100

gemeinde@simmerath.de

Gemeinde Simmerath